Tagged entrepreneur

paon
paon

Startup et confiance en soi

J’ai pu remarquer au travers des divers accompagnements d’entrepreneurs que j’ai pu réaliser ces dix dernières années que la confiance en soi est souvent un sujet de fonds dans le lancement d’une entreprise. Car avoir confiance en soi c’est avant tout croire en soi, et lorsque l’on crée sa start-up c’est croire dans son projet et dans sa capacité à le réaliser. Read more

las-vegas-wedding-210x314
las-vegas-wedding-210x314

Constituer l’équipe start-up (3) L’engagement

Et voici dans la série d’articles sur la constitution d’équipe, le troisième dysfonctionnement : le manque d’engagement. Ce problème d’engagment des membres d’une équipe est souvent engendré par le deuxième dysfonctionnement : la peur de la confrontation. En effet, les membres de l’équipe n’ayant pas fait connaître leurs opinions, idées et perspectives dans le cadre d’un débat ouvert avec le reste de l’équipe, ils n’arrivent pas à s’entendre et à s’engager sur des décisions, même s’ils ont feint un accord mutuel pendant la réunion. Read more

White Paper
White Paper

Les clés du mentorat entrepreneurial

Dans le court livre blanc présenté ci-dessous j’essaye de répondre aux questions clefs habituelles sur le mentorat entrepreneurial et sa mise en place :

  • Qu’est-ce que cette nouvelle pratique d’accompagnement des entrepreneurs : une nouvelle mode ou un véritable levier de réussite pour les entrepreneurs novices ?
  • Pourquoi des entrepreneurs expérimentés donneraient-ils de leur temps pour aider un nouveau créateur/repreneur d’entreprise ?
  • Quels sont les ingrédients de réussite d’une relation de mentorat entre deux entrepreneurs ?
  • Que doit mettre en place une organisation qui souhaiterait utiliser le mentorat pour le soutien d’entrepreneurs ?

Mes réponses sont fondées sur mes dernières recherches et diagnostics de programme de mentorat entrepreneurial en France et à l’étranger. Elles mettent en valeur et résument les meilleures pratiques des programmes de mentorat mais aussi des mentors.

N’hésitez pas à télécharger et partager le document (et me donner vos propres retours d’expérience) :

chart
chart

Charte du mentorat entrepreneurial

J’étais invitée la semaine dernière à la signature de la charte nationale du mentorat entrepreneurial à Bercy. Celle-ci a été établie grâce au travail de l’Institut du Mentorat Entrepreneurial et son fondateur Dominique Restino et a été approuvée par le Ministère du redressement productif représenté par Arnaud Montebourg et celui des PMEs, de l’innovation et de l’économie numérique représenté par Fleur Pellerin.

La charte est téléchargeable sur le site de l’IME. En résumé, c’est un accord qui engage l’IME et d’autres structures souhaitant mettre en place un programme de mentorat entrepreneurial à respecter un code déontologique. Elle définit le mentorat entrepreneurial, les attentes envers les mentors et les mentorés, mais aussi les engagements des signataires, de l’Etat et de l’Association des IME. Les annexes sont toutes aussi importantes que le texte lui même puisqu’elles soulignent le code déontologique de la relation mentorale, les différences avec les autres pratiques d’accompagnement entrepreneurial telles que le coaching et le conseil et illustrent ces points au travers d’une charte type à faire signer à un mentor et son mentoré lors du démarrage de la relation.

Je suis vraiment contente que cette charte ait vu le jour car elle insiste bien sur le cadre du mentorat dans sa dimension de bénévolat, bienveillance et solidarité, elle définit les rôles et responsabilités des mentors et mentorés et rappelle que le lien doit rester désintéressé. Cependant il est à déplorer que les entreprises ciblées par ce type d’accompagnement soient limitées aux entreprises à fort potentiel de croissance (PME 2 à 10 ans d’existence, un CA > 1M€, et + 20 salariés pour celles ayant plus de 3 ans). Ne sont pas inclus les entreprises en création !

D’autres réseaux d’accompagnement qui font du mentorat entrepreneurial se focalisent sur la création, la reprise et l’innovation entrepreneuriale, devraient pouvoir être signataires de la charte même s’ils ne répondent pas au critère « entreprises ciblées » définies par celle-ci.

La prochaine étape serait selon moi un travail collaboratif entre l’IME et l’EMCC (European Mentoring and Coaching Council) sur la labélisation des organismes d’accompagnement mettant en place un programme de mentorat. Cette labélisation devrait inclure les bonnes pratiques telles que la définition du cadre de la relation mentorale, la formation des mentors et des mentorés, l’animation du réseau des mentors, la coordination de la mise en relation des binômes, et le suivi et l’évaluation des relations.

Stéphanie Mitrano Merkapt réseau entreprendre
Stéphanie Mitrano Merkapt réseau entreprendre

Ma vidéo sur le mentorat entrepreneurial

Il y a un mois Eric Sirven, Directeur de la Communication du Réseau Entreprendre m’interviewait sur mon sujet favori : le mentorat entrepreneurial. En effet, Réseau Entreprendre pratique depuis plus de dix ans l’accompagnement d’entrepreneurs par des chefs d’entreprise expérimentés. Cette interview a donc été l’occasion pour moi de sensibiliser les présidents régionaux du réseau (l’interview vidéo étant diffusée lors de leur AG le 2 avril) sur les bonnes pratiques du mentorat d’entrepreneur, de leur parler de quelques résultats de ma recherche sur le sujet et de les encourager à échanger sur les meilleures pratiques au sein même de leur réseau.

Les trois points sur lesquels j’ai insisté sont :

  1. La formation des mentors - afin qu’ils développent leurs compétences d’accompagnement et ne se fient pas qu’à leur expérience.
  2. Le réseau de mentors autour d’un entrepreneur – pour créer un pool de compétences et d’expériences dans lequel puiser en fontion les besoins de l’entrepreneur.
  3. Le processus de mise en relation du binôme mentor-mentoré – qu’il soit transparent, qu’il implique les membres du futur binôme et qu’il prône l’accord mutuel.
equipe startup
equipe startup

Constituer l’équipe initiale de la start-up

Demain au CEEI Provence, je présenterai un extrait de ma formation d’habituellement une journée sur la constitution d’une équipe start-up. J’aborderai les points clés qui doivent être adressés par l’entrepreneur innovant au tout début :

  • Comprendre l’aspect humain d’une start-up et ne pas le sous-estimer ;
  • Trouver la bonne approche des rôles et fonctions de chacun pour une équipe opérationnelle et efficace ;
  • Communiquer pour attirer des associés dans l’aventure entrepreneuriale ;
  • Structurer l’organisation pour la croissance ;
  • Comprendre les challenges de l’évolution de l’entreprise.

Voici donc les slides en avant-première :

kids_launch
kids_launch

Constituer son équipe start-up

Mardi 17 mai je serai de retour au GRAIN (Grenoble Alpes Incubation) pour la deuxième édition de cette formation pour porteurs de projet sur la consitution de son équipe de démarrage. Nous aborderons plusieurs points importants tels que :

  • Les difficultés majeures des entreprises innovantes au démarrage
  • Devenir entrepreneur lorsque l’on vient d’un milieu scientifique
  • Comment aborder les rôles et fonctions dans une équipe start-up
  • La nécessité du multi-rôle bien défini
  • Rôles, compétences et développement de compétences
  • Attirer des associés prêts pour l’aventure start-up
  • Comment structurer son entreprise naissante
  • Commencer à envisager son évolution